LES DIODES LED
(Light Emitting Diode) sont de sources de lumière semi-conducteur, qui utilisent le phénomène d’électroluminescence, découvert au début du XX siècle.
Le principe en bref – à l’intérieur de diode se passe la conversion d’énergie des atomes induits aux particules de lumière, c’est-à-dire, aux photones. Ce type de technologie on appelle la lumière de IVème génération, qui est actuellement une technologie de lumière la plus efficace et qui se développe le plus vite dans le monde. L’efficacité de lumière est mesurée en lm/W (lumen/Watt), c’est donc un indice qui nous dit combien de lumière génére la source donnée, en consommant 1W de puissance. Pour les ampoules ca fait environ 10-12lm, pour les halogènes 20-30 lm, pour les lampes fluorescentes linéaires même 80-90 lm. Actuellement les diodes LED dépassent sensiblement 120 lm/W.
On peut diviser les diodes LED en trois types: diodes THT, PLCC et POWER LED. Dans les lampes „STARlight LED” nous utilisons les diodes PLCC d’un fabricant étant un leader dans sa domaine – la société OSRAM. Chaque diode de ce type se compose d’une pouce, ca veut dire – un composant semi-conducteur, étant le „coeur” de diode, un encadrement et un luminophore qui permet de changer la longueur d’onde émise par une pouce, et la création de la lumière blanche.  L’avantage de diode PLCC c’est sa résistance, bonne répartition de chaleur et l’angle de luminescence - 120°, ce qui est très important en cas d’éclairage général.
LA VIABILITÉ

Lors qu’on parle de la viabilité dans l’éclairage, il ne faut pas prendre en compte un moment ou la diode LED arrêtera complètement de briller, mais un paramètre appelé L-70, c’est-a-dire le temps de fonctionnement dont la diode attend 70% de sa clarté. Pour les diodes PLCC avec les pouces de la marque et, en respectant tout les paramètres techniques, ce temps devrait être supérieur à 60'000 heures. La température de fonctionnement de diode est très importante pour cet indice. Elle est influencée par la construction générale de la lampe, depuis le lieu d’emplacement de diode, jusqu’au encadrement. C’est aussi très important que les diodes ne subissent pas un phénomène de surchauffement, mais uniquement la dégradation lente du flux de lumière.

LES COULEURS ET LA TEMPERATURE DE BLANCHEUR
Les diodes LED nous permettent d’obtenir un couleur quelconque et, ce qui est le plus important, ce lumière est monochrome, ca veut dire que la diode brille uniquement avec la longueur d’onde dont on attend. En ce qui concerne la température de la lumière blanche, c’est possible de produire la lumière très chaude – 2.000°K, du jour– 5.000°K, jusqu’à très froide – 7.000°K. Plus la température augmente, plus la lumière est rapprochée à la couleur bleu, moins à la couleur rouge. Dans les lampes „starLIGHT LED” on utilise les diodes ayant la température de la lumière de jour - dziennego – 5.000°K ou 5.700 °K.

L’INDICE DE RENDU DE COULEUR
 
Le rendu de couleur est un paramètre décrivant comme naturel ou non naturel seront les ouleurs d’ambiance quand éclaire par un source de lumière donne. Le rendu de couleurs sont spécifiques pour les lampes a la teinte concrète de lumière. 
 
Pour mesurer cet indice on utilise le plus souvent les méthodes du système RA et IRC.Les diodes LED peuvent être produitsdans les indices différents : de très petit, jusqu’a même 99%.Les diodes utilisées dans les lampes „STARlight LED” ont l’indice IRC>90 ce qui est suffisant pour éclairer les postes exigeants de lumière professionnel – p.ex. les salles opératoires.
L’EFFET DE STROBOSCOPE

C’est un effet de clignotement de lumière, caractéristique pour les lampes fluorescentes linéaires, parce que l’émission de lumière est en ondes a la fréquence définie. Ce type d’émission de lumière est gênant pour un organisme humain et peut causer du mal aux yeux et de migraines.

LE RAYONNEMENT UV  ET IR 

Le processus de développement de technologie LED vise l’élimination complète de rayonnement, qui n’est pas uniquement inutile du point de vue d’éclairage, mais peut être aussi nocif.  Une diode bien construite n’émit pas de rayonnement UV, qui est malsain pour homme – surtout dans ces valeurs plus courts. Les diodes n’émettent non plus d’infrarouge qui normalement serait ressenti comme la chaleur. Un exemple contraire est un halogêne, lequel convertit la plupart de son énergie en infrarouge en chauffant son ambiance.

L’UTILISATION

En accord avec le loi concernant le matériel électronique et électrique usage (JOURNAL OFFICIEL DE 2008 No 223 POS. 146) chaque société fabriquant ou introduisant le matériel électronique au marche, doit assurer son utilisation. Ceci concerne aussi les diodes LED. Par contre elles sont soumises l’utilisation comme un matériel électronique, lequel ne contient pas des éléments nocifs, ce qui résulte dans un processus beaucoup plus simplifie qu’en cas de lampes fluorescentes. En outre, les diodes satisfont la norme RoHS (Restriction of Hazardous Substances) – c’est une directive d’UE (2002/95/CE) du 27 janvier 2003, introduite le 1 juillet 2006. Cette directive a été transposée au loi polonais par le Décret du Ministre d’Économie du 27 mars 2007 (J.O. no 69, pos. 457). Le but d’introduction de cette directive étant la diminution de quantité de substances dangereuses provenant de matières électriques et électroniques, qui pénètrent l’environnement.  

 

Copyright Starlightled.eu 2013 Wszystkie prawa zastrzeżone
Realizacja Lemma Studio